En attendant Bojangles / Susana Machado

Du 11 au 23 janvier 2022


 
 

En attendant Bojangles est une exposition de peintures de l’artiste Susana Machado, en hommage au roman d’Olivier Bourdeaut et au film de Régis Roinsard, à découvrir du 11 au 23 janvier 2022. 

 

Le roman d’Olivier Bourdeaut, paru aux éditions Finitude en  2016, connaît immédiatement un vif succès et reçoit par la suite de nombreux prix.

Ce succès ne se dément pas et a fait l’objet de nombreuses adaptations:

– Une bande dessinée, par Ingrid Chabbert et Carole Maurel dans un album paru aux éditions Steinkis.

– Une fiction radiophonique pour Samedi noir sur France Culture.

– Une pièce de théâtre, adaptée et mise en scène par Victoire Berger-Perrin au Théâtre de la Pépinière

– Un film, réalisé par Régis Roinsard, avec Virginie Efira  et Romain Duris dans le rôle de la mère et du père, Solàn Machado-Graner dans le rôle du fils, et Grégory Gadebois dans le rôle de l’Ordure.

 

C’est l’histoire d’une famille improbable, dont la mère, très passionnée et un peu folle, n’a de cesse d’ entraîner les siens dans un tourbillon de poésie et de chimères. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. L’appartement héberge également Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau, et par sessions le sénateur et ami surnommé L’Ordure. Dans cet univers chacun invente des histoires, s’invente des noms, détourne les formules courantes, et personne n’ouvre le courrier. Ils dansent éperdument sur «Mr. Bojangles», le morceau de musique fétiche de la mère, interprété par Nina Simone…Un jour, pourtant, la folie va trop loin. Père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

 

Cette exposition est née d’une aventure incroyable, presque aussi improbable que l’histoire du roman… C’est dans cette même Galerie du Génie de la Bastille  (où j’exposais à l’époque De l’Antre au Soleil  avec le photographe François Cardi), que Régis Roinsard (réalisateur de « Populaire « et « Les traducteurs »), accompagnée de la directrice de casting Elsa Pharaon, viennent nous annoncer une formidable nouvelle: 

C’est notre fils, Solàn, alors âgé de 9 ans, qui a été choisi, après de longs mois de recherches, pour interpréter le rôle de Gary (« un enfant charmant et intelligent qui faisait la fierté de ses parents ») aux côtés de trois grandes stars du cinéma français, Romains Duris, Virginie Efira et Grégory Gadebois !

Au départ, c’est son grand-frère Milo qui avait été repéré par Elsa Pharaon dans la cour de récréation du collège Pilâtre de Rozier (Paris 11ème), et qui, après avoir passé plusieurs étapes du casting-enfants avait été dans les derniers retenus pour le rôle de Gary. Finalement le réalisateur et les producteurs ayant décidé que l’enfant devait être plus jeune, une nouvelle phase de recherches recommençait. En attendant, Milo ferait quand même  partie de l’aventure, puisqu’on lui propose d’interpréter un écolier qui casse la figure à Gary. Sorte de « revanche » pour ne pas avoir décroché le rôle. Mais Milo a eu son lot de consolation en continuant plus tard à tourner dans plusieurs films. Puisqu’un plus jeune était recherché, nous avons proposé au petit frère de Milo de l’accompagner voir Elsa Pharaon pour lui faire des essais filmés. Visiblement les rushes ont très vite convaincu le réalisateur, puisque celui-ci est venu nous voir à la Galerie quelques jours plus tard pour nous annoncer l’incroyable nouvelle…!

Puis tout a suivi en accéléré : le tournage a commencé  le 14 janvier 2021, entre Paris et la Napoule, dans des décors hauts en couleurs, et s’est terminé le 13 mars…de justesse avant le premier confinement .

Cette période a été intense en émotions et riche en expériences, non seulement pour Solàn mais aussi pour notre petite famille.

De mon côté, l’ambiance magique des plateaux et cette histoire d’amour fou m’ont inspiré les œuvres que j’ai le plaisir de présenter aujourd’hui au public. Elles ont été entièrement et uniquement peintes sur cette courte période d’enchantement qu’à été le tournage du film (dont je tiens à remercier chaleureusement tous les membres de l’équipe artistique et technique; c’est pourquoi il faut voir cette exposition comme un hommage à eux tous).

J’espère que mes peintures sauront susciter vos sens, du moins, si ce n’est déjà fait, de vous donner l’envie de lire le roman d’Olivier Bourdeaut  et d’aller voir le film de Régis Roinsard, sorti dans plus de 200 salles de France depuis le 5 janvier !

Susana Machado

Vernissage le mercredi 12 janvier 

à partir de 18h

 
Exposition ouverte du mardi au dimanche de 14h à 20h